Auteure

Marie-Claude L’Archer

Marie-Claude L’Archer détient une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal, est blogueuse, et est depuis quelques années l’un des visages du polyamour dans les médias. Son premier ouvrage, Compersion : Transcender la jalousie dans le polyamour, publié sous le pseudonyme d’Hypatia from Space, a été chaudement accueilli par la communauté polyamoureuse de la francophonie.

Crédit : Julie Marois

Pourquoi pas le polyamour

Pourquoi pas le polyamour?

Déconstruire le mythe de la monogamie pour tous

Par Marie-Claude L’Archer

Développement personnel

La monogamie n’est pas faite pour tout le monde et nos sociétés sont mûres pour envisager d’autres modèles, comme le polyamour, qui offre de nouvelles options en matière de relations amoureuses. Telle est l’idée que défend l’autrice Marie-Claude L’Archer, qui a fait de cette pratique son mode de vie et son domaine de recherche. Pour nous en convaincre, elle déconstruit d’abord un à un les mythes entourant la monogamie : celle-ci est naturelle, le mariage traditionnel est l’unique modèle existant et viable, si on n’arrive pas à être monogame, c’est qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans sa vie, on ne peut vraiment aimer qu’une personne à la fois, etc. Elle dénonce ensuite les préjugés courants qui circulent à propos du polyamour : les relations polyamoureuses sont vouées à l’échec, les polyamoureux ont peur de l’engagement, ils sont infidèles en se donnant bonne conscience, etc. Elle montre enfin du doigt les derniers mythes liés à l’amour et aux relations, comme le mythe de l’incomplétude, la codépendance, le sacrifice ou la jalousie, que toute personne, monogame ou polyamoureuse, doit surmonter si elle veut vivre des relations saines, harmonieuses et durables.

Autres livres

Compersion

Transcender la jalousie dans le polyamour

Compersion (v. EN)

Polyamory beyond jealousy

Pourquoi pas le polyamour?

Déconstruire le mythe de la monogamie pour tout

Complet et pertinent!

Une présentation simple et complète de moyens pour aborder le polyamour avec humilité et ouverture. Bien écrit, inclusif, très instructif, et pertinent quelque soit notre type de relation.

Compersion: Transcender la jalousie dans le polyamour

Maria Geneva, 6 février 2022

N’hésitez pas à acheter ça en vaut vraiment le prix

Ce livre est un must have pour toute personne voulant se lancer dans une relation poly amoureuse ou une personne étant en couple avec un poly amoureux. Il y a aussi de bon conseille pour les relations en général

Compersion: Transcender la jalousie dans le polyamour

Amazon Customer, 18 avril 2021

Un livre parfaitement écrit et complet

Je me suis senti compris et que ce que je vivais était normal en lisant ce livre. Du même coup, j’ai compris ma conjointe et que ce qu’elle vivait était normal tout en étant différent. Ce livre est un guide merveilleux.

Compersion: Transcender la jalousie dans le polyamour

Jonathan Renaud, 29 septembre, 2020

Événements passés

14 octobre 2023

Lancement de « Pourquoi pas le polyamour ? »

Blockhaus, 3328 rue Ontario E., Montréal QC

LE blogue

Marie-Claude L’Archer

Anxiété et limites personnelles

Anxiété et limites personnelles

Hier je parlais avec mon amie Valérie qui est thérapeute, lui disant combien j’ai de la difficulté à identifier mes limites personnelles. Que je n’ai pas de signal qui me dit « Hey, tu es en train d’aller plus loin que ce dont tu es capable! » Et mon amie, qui me connait tellement bien et qui est très sage de me répondre :  »Et ton anxiété? tu trouves pas qu’elle est là pour t’indiquer quand tu les dépasses, tes limites? » Boom! Dans mes dents!!!

Que faire si on m’accuse d’agression sexuelle?

Que faire si on m’accuse d’agression sexuelle?

En 2018, un de mes héros et role-model depuis mes premiers balbutiements dans le polyamour, Reid Mihalko, celui à qui nous devons la pieuvre de la jalousie à 8 pattes, a été accusé d’agression sexuelle. Ca a dû prendre un sacré courage à la victime pour dénoncer une personne connue! Ca a dû prendre un sacré courage à Reid pour avoir l’humilité d’admettre que même s’il enseigne et pratique de son mieux le consentement (c’est son métier d’être sex educator), il l’avait moins bien mis en pratique qu’il ne croyait. Son premier réflexe a, bien entendu, été de nier que c’était arrivé. Mais — et c’est là que je suis fière de dire que c’est encore plus mon héros aujourd’hui — il s’est rétracté, et a eu la volonté d’écouter, d’apprendre et de grandir à travers cette épreuve.